Nouveaux arrivants à la Cité-pilote

 

31 jeunes de 4 continents, riches de leur culture, sont arrivés à Montet pour vivre une année ensemble. Les défis et les difficultés rendent cette expérience intense et authentique. Qu’attendent-ils ?

André (Brésil) : J’ai toujours désiré donner à Dieu une année de ma vie. Des jeunes qui avaient fait cette formation m’ont dit que Montet est une famille et qu’on peut approfondir sa relation avec Dieu. C’est vraiment ce que je découvre. Je veux me préparer mieux comme chrétien pour porter la joie et pour donner Jésus au monde.

Cleopy (Israël) : Le motif le plus important est que je veux laisser Dieu agir dans ma vie. Peut-être que je me connaîtrai mieux après cette année… peut-être qu’Il veut me donner quelque chose à apporter à mon pays et à donner aux autres.

Le deuxième motif et que j’ai à peine terminé l’école… je ne peux pas encore apprendre beaucoup de choses. Je n’ai jamais vécu seule… je n’ai jamais été si longtemps éloignée de ma famille… je n’ai jamais eu des personnes aussi diverses à mes côtés. Je peux apprendre plus sur la vie et être plus indépendante.

Alejandro (Cuba) : Je n’avais pas pensé venir à l’école de Montet ! Mais quand on me l’a proposé, j’ai ressenti une grande joie. Je veux déposer cette année dans les mains de Dieu afin qu’Il puisse faire ce qu’Il veut avec moi. Avant de connaître le Mouvement des Focolari, je ne croyais pas beaucoup à l’amour… mais maintenant je suis ici pour le mettre en pratique et pour découvrir ce que Dieu veut de moi.

Ivona (Serbie) : Montet est un petit village qui contient le monde entier ! Je suis venue ici pour partager l’amour évangélique et construire ensemble de nouvelles et profondes expériences. Ce n’est pas facile, nous sommes loin de nos nations, nous sommes de différentes cultures, mais en accueillant chacun avec amour, nous recevons deux fois plus ! Nous sommes une grande famille, nous cherchons à nous comprendre, nous travaillons et nous résolvons les difficultés.