Foto: Archivio CRF

UNE ANNÉE A L’ECOLE GEN

L'année a volé ! L'intensité de l'expérience s’exprime ci-dessous, en différents tons, par quelques étudiants qui repartent en ce moment dans leur pays. Leur séjour a construit et enrichi la Cité pilote et leur vécu reste une pierre fondamentale pour la vie. A eux la parole!

 

JOÃO PEDRO (Brésil):

Cette année a été un véritable défi pour moi. Pour la première fois, j'ai compris le sens de me donner aux autres gratuitement. Chaque fois que je l'ai fait, j'en ai vu les fruits : dans le travail, dans les leçons, dans l'accueil des visiteurs... Tout était une occasion pour mettre la réciprocité en pratique, d'apprendre et de développer beaucoup de nouvelles choses. Aujourd'hui, je vois clairement que l'amour est le défi que j'ai choisi de vivre.

GLORIA (Argentine):

J'aime les aventures et je crois que cela m'a donné le courage de tout quitter : famille, amis, études et ma vie pour donner cette année. Dès mon arrivée, j'ai compris que de grandes choses m'attendaient. Les défis ont commencé dès le premier jour. La langue semblait le premier obstacle, mais j'ai trouvé que l'amour pouvait parler avec un simple sourire.  Depuis, la diversité linguistique est devenue une occasion pour moi d'être plus créative.

En vivant ensemble, je me suis rendu compte des nombreuses différences. La façon dont nous voyons le monde, la façon dont nous réagissons : c'est difficile de se comprendre quand nous avons grandi dans des "mondes différents", il semble que toutes nos structures s'effondrent... mais nous apprenons qu'en chacun de nous il y a une personne à aimer et à découvrir.

J'ai toujours vu l'amour comme quelque chose de beau, mais ici j'ai appris à aimer vraiment, avec sacrifice, à sortir de moi-même pour accueillir de nouvelles idées, à faire le premier pas pour essayer de nous comprendre, de nous connaître.  C'est ainsi que nous nous entraînons, parce que c’est en perdant  que nous découvrons la beauté de nous rencontrer et ce n'est plus un "défi", mais c’est toujours plus naturel de voir les choses avec cette lumière.

Pour moi maintenant le monde est plus petit parce que j'ai des sœurs et des frères dans différentes parties de la Terre et mon cœur est avec eux.

 

NIKOLA (Serbie)

L’école est pour moi une grande occasion de mûrir spirituellement et de me sentir prêt à surmonter tous les obstacles que je rencontrerai dans la vie. C'est une école qui se termine avec l'amour que nous portons dans nos cœurs, nous donnant une base solide pour qu'il grandisse et avoir le courage de témoigner de l'Évangile vécu. J'emporterai toujours avec moi tous ceux qui m'ont accompagné par leur joie, qui m'ont aidé à comprendre ma route et comment atteindre mes objectifs. Je sais que je ne serai jamais seul au monde.


RAYSSA (Brésil):

La vie de l'École est une réalité très riche en culture et en relations. Elles aident à grandir dans les petites choses, qui en vérité sont les plus belles. Cette année, j'ai grandi en tant que femme, sœur, amie, citoyenne et fiancée.

 

LUISE (Brésil):

Quand, il y a quelques mois, j’ai quitté le Brésil, je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait. J’ai appris l’importance de vivre chaque jour intensément et de tout faire avec amour.  Cela semble facile, mais il y a des jours où nous l’oublions........  Etre ensemble à chaque occasion pour parler, pour nous ouvrir et même pour pleurer. J'ai souvent pleuré, mais quelqu’un m’a toujours embrassée pour partager mes larmes.  Etre aimé ainsi est incroyable et peut tout changer. Vivre le moment présent car nous savons que nous n'avons que ce moment, cette année ensemble et surmonter dans l'amour les difficultés de chaque jour. Et quand il nous semble que nous n'avons pas la force d'aimer,  savoir accepter l'amour des autres : au travail, dans les leçons, à la maison.

Quand je suis arrivée, je ne pensais pas comme ça. Je ne pensais qu'à l'avenir, à la façon dont je pourrais sauver le monde, aux grandes choses que je pourrais faire. Mais sans me forcer car l'avenir ne semblait pas venir, j'ai laissé les choses au lendemain. Ce sont les petites choses, vivant bien la routine, l'amour concret de chaque jour qui peuvent vraiment changer et sauver le monde. Et moi qui pensais être une révolutionnaire, j'ai vécu une révolution. C'est une expérience unique et particulière qui déborde à l'extérieur de moi et demeure à jamais.

 

GUSTAVO (Brésil):

Cette année a été très spéciale et a été une préparation pour mon avenir. La vie exige beaucoup de nous, il y a tant de difficultés à surmonter, nous ne savons pas ce qui se passera demain.... mais je sais que je peux compter sur les personnes avec qui j'ai partagé cette expérience. J'ai trouvé une deuxième famille, plus grande que celle qui est restée dans mon pays, mais avec  la même attention et le même amour.

J'ai appris à voir le monde et les personnes d'un point de vue différent. La diversité des pays et des cultures (l'une des plus grandes richesses de la Cité pilote) m'a fait découvrir quelque chose d'essentiel : le respect de la différence de chacun. Bien que nous soyons beaucoup plus semblables qu'il n'y paraît, parce que l'amour nous rend un, il nous fait faire l'expérience que le monde uni est possible. Cet Idéal est ce qui me fait avancer et ce que je veux apporter au monde entier.