Foto: Archivio CRF

Leo Ruedi – Prêtre

 

En 1968, à l'âge de 20 ans, je suis entraîné par la révolution étudiante qui remet en question les valeurs humaines et chrétiennes. Ma foi vacille. Dans ma profonde crise, je prie Dieu de me donner un cœur de chair, comme il le promet dans le livre du prophète Ezéchiel.

A cette époque, je rencontre des gens qui vivent l'Evangile avec authenticité. Grâce à cette rencontre, je retrouve ma voie et je suis ordonné prêtre. Pendant 30 ans, je travaille dans les paroisses, je deviens ensuite conseiller spirituel pour des étudiants en théologie. A la fin de cette mission, je reçois le cadeau de pouvoir déménager à Montet. J’y suis depuis 4 ans.

Vivant avec des personnes de cultures et de parcours de vie différents, je réalise toujours plus que Dieu a un projet splendide sur chaque personne. Ici, j’assiste à un phénomène merveilleux : les membres permanents et les jeunes qui viennent ici pour leur formation ont fait le choix décisif de répondre à l'amour de Dieu et de Le laisser agir dans leur vie.

Combien m’ont aidé les défis et les souffrances que j'ai rencontrés dans ma vie! Il me semble qu'ils ont créé un espace en moi. Aujourd'hui, je peux offrir à ceux que je rencontre cet espace, ce lieu où peut habiter « ta situation, ton problème, ta blessure... ».

En vivant ici, des relations de confiance se créent et elles s'épanouissent dans des conversations personnelles où j'essaie d'être seulement « à l'écoute » pour que l'Esprit Saint puisse éclairer une situation, guérir une blessure, encourager ceux qui se sentent éprouvés, partager une joie.

Comme tous les habitants de la Mariapolis Foco, j'essaie de vivre la spiritualité que Dieu a donnée à Chiara Lubich : nous nous aidons à vivre la relation profonde avec Dieu; chacun est animé d‘un amour réciproque et sincère. Une de mes plus grandes joies est de voir combien le monde change si les personnes vivent la nouvelle vie de l'Evangile : cela me donne l’espoir que la paix est possible car nous préparons le chemin.