• chercher

Une école de vie

Une cité-école

Un proverbe africain dit: “L’enfant a besoin du village pour grandir”. La cité-pilote de Montet peut être définie une « cité-école » où tout ce qui se vit est une « salle de sport » d’unité… , un projet en miniature, un monde fraternel et uni.

Construire l’unité n’est pas uniquement un fait religieux mais c’est un engagement qui se concrétise dans le travail , dans l’ouverture au dialogue, dans la relation avec la création, dans le respect de l’environnement, en sortant de ses catégories mentales, dans la communication, etc…

Les étudiants du « Centre des Focolari » reçoivent une formation de base en théologie, en  sociologie, dans le dialogue œcuménique et interreligieux. Ils approfondissent la Spiritualité de l’Unité et ses réalisations dans les différents milieux de la société.

C’est une école qui forme des femmes et des hommes « de dialogue », capables de partager les joies et les douleurs de quiconque dans toutes les réalités sociales.

Une école de fraternité

Les principales composantes de l’école sont: la relation de réciprocité entre étudiants et formateurs, les leçons, le travail et la vie en petites communautés.

La riche expérience interculturelle est soutenue au fil des jours par l’engagement de mettre en pratique les Paroles de l’Evangile, par des moments de réflexion et de prière, par l’échange et la confrontation d’idées, d’habitudes et de coutumes.

La cohabitation entre cultures est un défi mais on expérimente qu’elle est source d’enrichissement. Une expérience de vie pleine de difficultés qu’on cherche à surmonter par le pardon réciproque et en recommençant chaque jour à se voir avec des yeux nouveaux.

Les étudiants

Au fil des ans, 2446 étudiants de 95 pays des cinq continents ont été accueillis et formés dans la cité-pilote. La majorité d’entre eux sont des chrétiens mais certains appartiennent à d’autres religions.

Qu’est ce qui attire ces jeunes ? C’est l’expérience de l’Évangile vécu ensemble, d’une communauté chrétienne authentique où l’on expérimente la présence de Dieu et où la qualité des rapports fait entrevoir la possibilité d’un monde meilleur. Ce sont de jeunes ingénieurs, médecins, physiothérapeutes, informaticiens, etc… Ils viennent de pays en guerre ou de pays aisés… Ils sont un échantillon de notre monde. Ils ne restent qu’une année.

L'école Gen

L’école Gen commence en septembre et dure 10 mois.

Les Gen sont des filles et des garçons, la plupart étudiants, encore ouverts à l’orientation à donner à leur vie, qui décident de laisser leur milieu pour une année. Ils viennent se confronter avec un style de vie guidé par la Parole de Dieu. Ils réalisent ensemble un chemin de croissance humaine et spirituelle.

Le programme de l’école prévoit une formation au dialogue,  l’approfondissement de la Spiritualité de l’unité du Mouvement des Focolari et des différents aspects de la vie chrétienne. 

L'école pour focolarines et focolarini

L’école des focolarines (femmes) et des focolarini (hommes) dure de janvier à décembre. Les focolarines et les focolarini sont des jeunes adultes qui ont en général conclu les études et ont souvent déjà une expérience professionnelle. Ils ont entendu l’appel à donner leur vie à Dieu et se sont mis à son service pour contribuer à l’unité de la famille humaine. Leur parcours de formation a commencé à Loppiano (Italie) où ils ont vécu un an et demi. Durant l’année à Montet, ils continuent le discernement de la vocation et se préparent à la vie dans une des communautés des Focolari dans le monde.

Les formateurs

La présence des formateurs et des enseignants se fonde sur l’engagement personnel à vivre ce qui se dit, à être d’abord cohérents avec sa foi. L’écoute, l’ouverture, l’encouragement, la communion, la confiance, sont les paroles-clés de cette formation vivante.

L’appauvrissement de la vie spirituelle qui a commencé en Occident mine aussi les autres endroits du globe et il peut être une source de préoccupations mais – en même temps - la cohabitation avec les plus jeunes encourage et émerveille toujours par la fraîcheur et la radicalité avec lesquelles ils savent cueillir l’essentiel.

La réciprocité est la principale méthode de travail qui respecte l’action de Dieu dans le cœur de chacun  et laisse à tous la liberté de suivre sa conscience.

Pour former des hommes et des femmes qui veulent contribuer à la fraternité universelle, à faire du monde une famille, la vie de cette école ne peut être rien d’autre qu’une « vie de famille ». Pour cette raison, en venant ici, on n’a pas l’impression de trouver une école ou une résidence universitaire composée d’étudiants qui vivent entre leur chambre, la bibliothèque et les salles de cours), mais d’une vraie maison habitée par des familles unies, non pas d’un lien de sang, mais de l’amour réciproque. Pour ce projet de formation, les moments d’étude, les heures dédiées aux activités de travail et la vie en communauté ont la même importance.

Les visiteurs

La cité-pilote de Montet travaille à la promotion de la paix, de la fraternité, au respect des droits de l’homme, à la solidarité et à l’ouverture à des personnes de races, nations, cultures ou religions différentes. Elle organise – avec la contribution unique des jeunes étudiants provenant du monde entier – des rencontres de formation et de réflexion pour des groupes (écoles, paroisses ou autres) désireux d’approfondir ces valeurs.