• chercher
Photo: Saúl Rzazu

La cité-pilote de Montet

Le "Centre des Focolari” à Montet, dans la Broye, en Suisse romande, accueille une des 25 cités-pilotes du mouvement des Focolari disséminées dans le monde.

Qui sont ses habitants ?

Une centaine de personnes de 18 à 90 ans, de 35 pays. La moitié sont des jeunes qui y séjournent pour une année, l’autre moitié sont des adultes qui en assurent la continuité. Le Centre est le croisement des routes de personnes venant des cinq continents, de cultures et de religions différentes, de chrétiens de différentes dénominations, de personnes sans référence religieuse, de toutes les générations.

Quel est l’esprit qui anime le Centre ?

Vivre, dans chaque aspect de la vie, l’Amour évangélique, la « Règle d’or » présente dans le livre sacré des grandes religions : « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux (...)"(Mt 7,12). Le Centre est un gymnase où l’on s’entraîne à vivre en vrais frères et sœurs, au-delà des différences d’âges, de caractères, de cultures et de religions pour témoigner d’une société qui vit selon le principe de la fraternité universelle.

Qu’est-ce qu’une cité-pilote ?

“C’est à Einsiedeln que je compris, en voyant du haut d’une colline la basilique et ses environs, que devait naître dans le Mouvement une ville qui ne serait pas composée d’une abbaye ni d’hôtels, mais de maisons, de lieux de travail, d’écoles, comme une ville ordinaire » écrivait Chiara Lubich dans son journal de mars 1967. Elle évoquait alors l’été 1962, en Suisse, quand elle eut la première intuition de ce que sont aujourd’hui les « cités-pilotes ou « Mariapolis permanentes », qui comptent parmi les réalisations les plus connues du mouvement des Focolari.

Des hommes et des femmes qui animent ce lieu de vie moderne, composé de commerces, de centres artistiques, de petites entreprises, d’écoles, d’églises, de lieux de rencontres et de loisir. Un centre cosmopolite où les distinctions de religions, de cultures et de traditions ne sont pas effacées, mais mises en valeur et vécues dans un enrichissement réciproque.

Quelle est la caractéristique de la cité-pilote de Montet ?

La Mariapolis de Montet s’édifie depuis 1981 dans la région des trois lacs en Suisse. Ses caractéristiques internationale, intergénérationnelle et formative l’identifient aujourd’hui.

« Je crois que cette Mariapolis a une caractéristique spéciale, grâce à la présence de jeunes provenant du monde entier mais aussi par sa situation dans une nation marquée par le pluralisme religieux et confessionnel. Cela me paraît être aussi un défi et une occasion pour la cité pilote qui doit témoigner de la joie qui naît de cet amour réciproque, joie qui jaillit de la vie de l'Évangile vécu ensemble, jour après jour, et communiquée à travers le témoignage et la parole si nécessaire. Cette joie doit être témoignée par les chrétiens de toutes dénominations, mais également par les personnes qui ne se reconnaissent pas dans la foi chrétienne mais qui souhaitent le bien de l'humanité et désirent construire des liens de fraternité et de paix. Ensemble, ces personnes peuvent témoigner que cela est possible, que cela peut être rendu visible en un lieu et attirer les personnes qui gravitent autour ».

(Emmaus Maria Voce, Présidente du mouvement des Focolari – Message pour le 35e anniversaire de la cité-pilote - mars 2017)

Les cités-pilotes from Centre des Focolari - Montet on Vimeo.